traire


traire

traire [ trɛr ] v. tr. <conjug. : 50>
• v. 1050; lat. pop. °tragere, class. trahere
1Vx Tirer.
Mod. (au p. p.) Or trait, passé à la filière.
2(v. 1122) Tirer le lait de (la femelle de certains animaux domestiques) en pressant le pis manuellement ou mécaniquement ( trayeuse). Traire une vache, une brebis, une chèvre. Les « bêtes, qui n'avaient pas été traites de tout le jour » (Ramuz). Par ext. « Un lait qu'on avait trait pour nous » (A. Gide).

traire verbe transitif (latin populaire tragere, tirer, du latin classique trahere) Tirer le lait de la mamelle d'un mammifère domestique. ● traire (difficultés) verbe transitif (latin populaire tragere, tirer, du latin classique trahere) Conjugaison Comme extraire. Ce verbe n'a ni passé simple ni subjonctif imparfait. ● traire (expressions) verbe transitif (latin populaire tragere, tirer, du latin classique trahere) Machine à traire, appareil, fixe ou déplaçable, fonctionnant par succion, destiné à soutirer le lait des vaches, des chèvres, des brebis. ● traire (homonymes) verbe transitif (latin populaire tragere, tirer, du latin classique trahere)traire (synonymes) verbe transitif (latin populaire tragere, tirer, du latin classique trahere) Machine à traire
Synonymes :

traire
v. tr. Tirer le lait des mamelles de (un animal domestique). Traire une vache, une chèvre.

⇒TRAIRE, verbe trans.
A. — 1. Tirer, extraire le lait de la mamelle des vaches et de quelques autres femelles laitières soit manuellement, en exerçant une pression sur les trayons du pis, soit mécaniquement, au moyen d'une machine à traire. Elles vont traire les vaches. Elles arrivent, posent à terre un seau, et s'approchent des deux premières bêtes, qu'elles font lever d'un coup de sabot dans les côtés (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Aveu, 1884, p. 158). En même temps que la nuit venait, l'inquiétude était venue aux bêtes, qui n'avaient pas été traites de tout le jour. Elles venaient avec leurs mamelles gonflées, tendant leurs mufles du côté du chalet (RAMUZ, Gde peur mont., 1926, p. 188).
P. métaph. Lautour-Mézeray, homme d'esprit, (...) sait mieux que personne traire la pensée (BALZAC, Théor. démarche, 1833, p. 614).
Absol. Traire à la main, automatiquement; graisse à traire. Milliquet était tout à coup sorti de l'écurie son seau à traire à la main, et la chaise à traire au derrière (RAMUZ, A. Pache, 1911, p. 227). Les hommes avaient une égale répugnance à voir et à manipuler le lait. Ils se seraient crus déshonorés à être vus trayant (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 245).
Machine à traire. Appareil réalisant mécaniquement ou électriquement la traite au moyen de gobelets trayeurs s'ajustant sur les trayons et de pots collecteurs recueillant le lait ou de tuyaux dirigeant directement celui-ci dans des bidons (lactoducs). Synon. trayeuse (infra dér.). Il est indispensable (...) de moderniser les fermes et leurs vacheries, de les pourvoir d'eau potable et d'électricité, de machines à traire et d'installations frigorifiques (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p. 63).
— [P. méton. de l'obj.] Traire la mamelle. Lucie et Jeanne voulaient voir traire le lait, on était allé dans l'étable même avec les tasses (ZOLA, Germinal, 1885, p. 1434). Les membres robustes des femmes qui traient le pis traînant des chèvres au milieu des feuillages (FAURE, Hist. art, 1921, p. 22).
2. P. anal., ENTOMOL. [Le suj. désigne une fourmi, le compl. un puceron] Tirer la substance laiteuse et sucrée des pucerons par léchage ou aspiration pour s'en nourrir ou nourrir la colonie. Les fourmis de nos climats, pour la plupart incapables de faire du miel, satisfont au besoin qu'elles en ont en léchant ou trayant une sorte de miellée sur les pucerons, inertes animaux qui, sans travail, par le seul fait de l'organisation, tirent des liquides sucrés de toutes sortes de plantes (MICHELET, Insecte, 1857, p. 261). Je ne méprise pas les fourmis. Je reconnais leurs qualités exceptionnelles. Je sais qu'elles traient des puces et qu'elles ont des militaires (GIRAUDOUX, Intermezzo, 1933, I, 5, p. 45).
B. — [Par réfection étymol.]
1. [Le compl. désigne un liquide autre que le lait] Vieilli ou région. Tirer. Traire le vin, le champagne. On remplit jusqu'au bord les verres (...) et on boit du vivarais comme du lait,un vivarais qu'on va traire tout mousseux à une barrique (VALLÈS, J. Vingtras, Enf., 1879, p. 66).
2. [Le compl. désigne une chose] Vider tout ou partie de son contenu. Aussi Désiré, qui connaissait l'étendue de son pouvoir, savait-il traire la cassette de sa mère et puiser dans la bourse de son père (BALZAC, U. Mirouët, 1841, p. 8).
C. — Au fig. Soutirer, extorquer un bien, de l'argent à quelqu'un. Citoyens dociles (...) attentifs à ne pas heurter de la jambe le seau de l'employé du fisc occupé à les traire (BERNANOS, Gde peur, 1931, p. 256).
Prononc. et Orth.:[], (il) trait []. Homon. très. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1050 « tirer » (Alexis, éd. Chr. Storey, 431), usuel au sens gén. — XVIe s. ds HUG.; spéc. au sens de « traire » ca 1120 (St Brendan, éd. E. G. R. Waters, 420); et au part. passé trait « passé par la filière (d'un métal) » 1379 (Inventaire du mobilier de Charles V, éd. J. Labarte, p. 33, § 88: une seinture d'or, à pierrerie, sur ung orfroiz d'or trait). D'un lat. pop. tragere, réfection du class. trahere « tirer » (tractus au part. passé), peut-être sous l'infl. de agere « agir » (part. passé actus) en raison de leurs rapports de sens; traire « tirer le lait » a supplanté l'a. fr. moudre « id. » (< lat. mulgere) ca 1170 (Rois, éd. E. R. Curtius, I, XVII, 40, p. 34: mulger) — 3e quart XVe s. (Evangiles des Quenouilles, éd. M. Jeay, 809: moudre ses vaches) encore usité dans le pat. du Nord, v. FEW t. 6, 3, p. 198b mais gêné ailleurs par son homon. avec moudre (< lat. molere); traire est concurrencé par tirer « traire » dans les parlers du Centre, v. tirer. Fréq. abs. littér.:128.
DÉR. Trayeur, -euse, subst. et adj. a) Subst. ) Homme, femme dont la tâche est de traire les vaches. Les uns (...) faisaient téter les agneaux bruns. (...) D'autres chassaient les mères qui n'ont plus d'agneau vers le trayeur (LAMART., Cours litt., 1859, p. 301). Accroupi sur un petit escabeau de trayeuse, Broucke fait rôtir ses jambes nues (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 241). ) Subst. fém. Synon. de machine à traire (supra A 1). Dieu merci, je ne me suis jamais assise sous l'affreux appareil [indéfrisable] qui ressemble à une trayeuse (H. BAZIN, Lève-toi, 1952, p. 64). b) En appos. avec valeur d'adj. ) Gobelet, tube trayeur. Gobelet, tube que l'on adapte au trayon de la vache dans la traite mécanique. Sur chaque trayon est appliqué un gobelet trayeur fait d'un étui rigide et d'un manchon souple (GDEL). ) Pot trayeur. Pot servant à recueillir le lait dans la traite mécanique. Le lait est collecté vers un pot trayeur individuel (...) ou vers un tank à lait par l'intermédiaire d'un lactoduc (GDEL). [], fém. [-ø:z]. 1res attest. a) ) déb. XVe s. trayeur de lait de vaches « celui qui trait les vaches » (Gl. gall.-lat., Richel. 1. 7684 ds GDF. Compl.), puis 1859 (LAMART., loc. cit.), 1797 subst. fém. trayeuse « femme qui trait les vaches » (PARMENTIER, 6 fructidor an VI ds Mém. de l'Institut Nat. des sc. et arts, t. 4, 1803, p. 243), ) adj. 1582 traieur « qui sert à traire » (D'AIGNEAUX), Virgile, 65 ds Z. rom. Philol. t. 29, p. 204: pots traïeurs, 1874 tubes trayeurs (NOCART, Mém. soc. centr. d'agr., p. 373 ds LITTRÉ Suppl.), b) 1923 subst. fém. trayeuse « appareil qui effectue la traite mécanique » (Lar. 20e); de traire, suff. -eur2, -euse.
BBG. — BOLBJERG (A.). Six verbes fr.: la catégorie -aire. R. rom. 1979, t. 14, n° 1, pp. 114-146. — LANLY (A.). Morphol. hist. des verbes fr. Paris, 1977, pp. 272-274. — VAN DEN BUSSCHE (H.). Morphol. hist. de l'a. fr.: les verbes faire, taire, duire et traire. R. roum. Ling. 1986, t. 31, n° 5, pp. 439-454.

traire [tʀɛʀ] v. tr.
CONJUG. je trais, tu trais, il trait, nous trayons, vous trayez, ils traient; je trayais; nous trayions; pas de passé simple; je trairai; je trairais; trais, trayez; que je traie; pas d'imparfait du subj.; trayant; trait, traite.
ÉTYM. XIIe; d'un lat. pop. tragere, réfection de trahere, tractus, d'après le type agere, actus.
1 Vx ou régional. Tirer.
2 (1292; a remplacé moudre, dér. de mulgere, éliminé par son homonyme). Tirer le lait d'une femelle (de certains animaux domestiques) en lui pressant le pis ou mécaniquement. || Traire une vache (→ Califourchon, cit. 1), une chèvre (cit. 4; → Languir, cit. 25). Mulsion; traite; 1. tirer (supra cit. 2.1., régional).
1 On ne se gênait pas pour traire les chèvres et les brebis, voire les vaches et les juments quand elles n'étaient pas trop récalcitrantes.
G. Sand, Histoire de ma vie, III, IX.
2 (…) l'inquiétude était venue aux bêtes, qui n'avaient pas été traites de tout le jour. Elles venaient avec leurs mamelles gonflées (…)
G.-F. Ramuz, la Grande Peur…, XII.
Par ext. || Traire le lait (cit. 11). || Du lait qu'on avait trait pour nous (→ Film, cit. 3).
3 Fig. et vx. Obtenir de (qqn) en lui soutirant de l'argent (Molière, l'Avare, II, 5). → Vache à lait.
——————
trait, traite p. p. adj.
1 Or trait, passé à la filière.
2 Brebis, vache traite.Du lait à peine trait, tout frais.
DÉR. Traite, trayeur, trayon.
COMP. (Du sens 1.) Entraire (vx; V. Entrait, rentraire); fortraire (vx; V. Fortrait); portraire, portrait. — V. aussi Retraire, retraite.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Traire — Gewässerkennzahl FR: F5030600 Lage Frankreich, Region Champagne Ardenne Flusssystem …   Deutsch Wikipedia

  • traire — Traire, Il vient de Trahere, en ostant h, Traere, c est à dire, Tirer. Traire une vache, et autres bestes qui ont du laict, Mulgere, Emulgere, Immulgere, Pressare hubera palmis. Laict qu on vient de traire, qui est encore chaud, Tepidum lac,… …   Thresor de la langue françoyse

  • trăire — TRĂÍRE s.f. 1. Faptul de a trăi; vieţuire. 2. Proces sufletesc, experienţă sufletească (trăite cu intensitate). 3. Metodă metafizică de cunoaştere care pretinde că se poate ajunge la cunoaşterea întregii realităţi pe baza experienţei psihice… …   Dicționar Român

  • traire — TRAIRE. v. a. Tirer. Il n a guere d usage qu en cette phrase. Traire les vaches, pour dire, Tirer le lait du pis des vaches …   Dictionnaire de l'Académie française

  • traire — tirer; extraire; jeter; lancer. Lo riu si trai dins la ribiera : le ruisseau se jette dans la rivière. Traire de carbon : extraire du charbon. voir negar …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • Traire — 47° 56′ 55″ N 5° 28′ 13″ E / 47.9486, 5.47028 …   Wikipédia en Français

  • traire — (trê r ), je trais, tu trais, il trait, nous trayons, vous trayez, ils traient ; je trayais, nous trayions, point de passé défini ; je trairai, nous trairons ; je trairais, nous trairions ; trais, trayons, trayez ; que je traie, que nous trayions …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TRAIRE — v. a. ( Je trais, tu trais, il trait ; nous trayons, vous trayez, ils traient. Je trayais. J ai trait. Je trairai. Je trairais. Trais, trayez. Que je traie. Que j eusse trait. Trayant. ) Tirer. Il n est guère usité qu en parlant De certaines… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TRAIRE — v. tr. Tirer. Il n’est guère usité qu’en parlant de Certaines femelles d’animaux dont on tire le lait. Traire les vaches. Traire une brebis. Traire une chèvre. Traire une ânesse. Il se dit aussi en parlant du Lait qu’on tire. Traire du lait. Le… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • traire — vt. aryâ (Albertville.021, Beaufort, Chaucisse, Conflans, Cordon.083, Giettaz, Larringes, Lugrin, Marin, Tignes), aryér (Montricher), aryêzh (St Martin Porte.203), C.1 ; mwêdre (Gets, Samoëns, Taninges), meudre (Chamonix), C.2 || bloché (021),… …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.